« Un buen cuento no se gasta jamás por mucho que se cuente. » Proverbio escocés
 
« La palabra es mitad de quien la cuenta y mitad de quien las escucha. » Montaigne
 
« En África cuando un anciano muere, se quema una biblioteca ... »  Amadou Hampâté Bâ
 
Biografía

Con años de canto, danza y una sólida formación teatral, Casilda Regueiro le da vida a los cuentos yendo más allá de la mera narración, utilizando su voz, su expresividad y su presencia para transportar al público a mundos mágicos e imaginarios. Nacida en Madrid y licenciada en Historia del Arte, Casilda lleva en sus genes la cultura gallega que ha preservado su tradición oral hasta nuestros días. Hace unos años se estableció en Ginebra y hoy sigue presentando sus espectáculos en Suiza y en el extranjero.

De la mano de Tim Bowley, narrador británico de fama internacional, Casilda empezó hace 12 años su carrera de Cuentacuentos profesional. Ha dado numerosos cursos de narración y más de mil espectáculos recorriendo Europa, América Latina, Asia y el Norte de África contando en festivales, bibliotecas, escuelas, teatros e incluso iglesias, cárceles y cuevas.
 

Casilda cree profundamente en los cuentos de tradición oral como medio de transmitir la sabiduría de la humanidad y busca en su trabajo la simplicidad y la autenticidad.

 
Trayectoria

2010 | Divers festivals et manifestations publiques | Diverses écoles et crèches sur Genève, Neuchâtel et Vaud | Divers spectacles privés en Suisse romande et en Espagne 2009 | Direction Générale des Cycles d'Orientation, 10 Cycles du canton de Genève, 40 spectacles anglais-français | Association Accroch’Contes, Mairie de Confignon, Genève | Hôtel des Horlogers, Le Brassus | Association Les Conteurs de Genève M.D.A | | La Terrasse du Troc, 5 spectacles pour enfants, Genève | Nuit du Conte de Travers, Môtiers, Neuchâtel | La Fureur de Lire, Alice au Pays des Merveilles, Théâtre Pitoeff, Genève | Nuit du Conte, Théâtre de la Parfumerie, Genève | Centre Culturel Tierra Incógnita, Genève | Etablissements publics pour l'intégration, Collonge-Bellerive | Diverses écoles et crèches sur Genève, Neuchâtel et Vaud | Divers spectacles privés en Suisse romande et en Espagne 2008 |Guardería de St-Jean, Ginebra | Teatro « la Tarentule », St-Aubin, Suiza | Escuela Internacional de Ginebra | Business & Professional Women,  Ginebra | Biblioteca Forum, Meyrin, Suiza | Festival Internationale di Narrazione dei Paesi di Montagna, Arzo, Ticino, Suiza | Biblioteca de Carouge, Ginebra 2007 | XII Festival « La Cour des Contes », Plan-les-Ouates, Ginebra | Externat pédago-thérapeutique du Lignon. Ginebra | Iglesia del Sagrado Corazón. Concierto de Navidad. Ginebra | Centro penitenciario de Champ-Dollon, Ginebra | Festival internacional de cuentos « Il était une fois », Friburgo, Suiza | Biblioteca de la Cité, Ginebra | Escuela Internacional, Coppet, Suiza | Campaña « La Educación da fuerza », Ginebra | Centro Cultural Tierra Incógnita, Ginebra | Universidad del Bósforo, Estambul, Turquía | Instituto Cervantes, Estambul, Turquía | XII  Festival de Narración Oral Escénica de Agüimes, Gran Canaria, España | 2006 | Veladas de cuentos en "Les Recyclables", Ginebra | Veladas de cuentos en "Le Contretemps", Ginebra | Instituto Cervantes, Túnez | Feria del libro de Calcuta, India | Universidad de Nueva Delhi, India | Festival de Cuentos de Chelva, Alicante, España | 2005 | Festival de Cuentos, Centre Tempo Squad, Le Sentier, Vaud, Suiza | La Noche del Cuento Suiza, Maison des Associations, Ginebra | Centro Cultural Tierra Incógnita, Ginebra| Jornada Cultural, ONG Mandat International, Ginebra| Gira de Bibliotecas, Gran Canaria, España | Semana de la Oralidad, Ibiza, Islas Baleares, España | Festival de Cuentos « Palavras Andarilhas », Beja, Portugal | 4ª participación en el Maratón de cuentos, Guadalajara, España| Feria del Libro de Valencia, España | Gira de Bibliotecas Municipales, País Vasco, España|Curso de Formación para Narradores en la Fundación La Caixa, Barcelona | 2004 | Festival "De Bouche à Oreille", Teatro de la Parfumerie, Ginebra | Fundación La Caixa, Barcelona, España | Fundación Banco Cajastur, Oviedo, España | IX Festival de Narración Oral Escénica de Agüimes, Gran Canaria, España | Centre Penitenciario de Las Palmas, Gran Canaria, España | Gira por las Bibliotecas Municipales de Madrid y País Vasco, España | Fundación Municipal de Cultura, Gijón, España | 3ª gira de Institutos organizada por el Departamento de Cultura del Cabildo de Lanzarote, Islas Canarias, España | Forum de Las Culturas 2004, Barcelona, 42 días consecutivos de actuaciones | Fiesta de las Palabras, Fundación La Caixa, Barcelona| 2003 | Festival Internacional de cuentos, Arzo, Suiza | Centro Cultural Albatros, Ginebra | Escuela de Idimas del Instituto para Adultos, Ginebra | Fundación Torre del Palau, Cataluña, España | Encontros do Conto de la Universidad de Coimbra, Portugal | 3a participación en el Maratón de Cuentos de Guadalajara, el mayor festival de narración de España | Fundación Cajastur, Asturias, España | Universidad de Santander, Cantabria, España | 2002 | Festival de Cuenteros Abrapalabra, Bucaramanga, Colombia | Universidad de Medellín et Universidad de Bogotá, Colombia | « Un Madrid de Cuento », Festival organizado por Bibliotecas Nacionales , España | Feria del Libro de Valencia, España | Festival de Oralidad de Huesca, España | Jornadas de Animación a la lectura, Avila, España | Festivales de Navarra, Pamplona, España | Festival de San Juan Cuenta, Alicante, España | 2001 | 3ª participación en el Salón Internacional del Libro, Pontevedra, España | Concurso de Narración Palavras Andarilhas, Beja, Portugal | « Un Madrid de Cuento », Festival organizado por Bibliotecas Nacionales, España | 2000 | Congreso anual de la editorial EDICIONES S.M., Madrid | Festival International de Teatro Clásico de Almagro, Ciudad Real, España | Feira das Linguas, Lisboa, Portugal | 1999 | Festival de Los Silos, Tenerife, Islas Canarias, España | Festival del Centro Cultural de Belém, Lisboa, Portugal | 1998 | Primeras actuaciones públicas | Maratón de Cuentos de Guadalajara, España |

 
Interview avec Casilda

Vous pouvez cliquer sur une question pour lire la réponse.

 

Pour moi, les contes sont des guides pour la vie. Ils ont des messages importants à nous transmettre. Ils nous parlent du chemin que nous devons tous faire sur cette Terre et nous transmettent la sagesse de l’humanité.


Oui, c’est exactement ça. Ces contes sont venus à moi d’une façon totalement fortuite et, comme rien ne se passe par hasard, je sens que j’ai le devoir de les partager avec d’autres personnes. Bien sur que ces contes peuvent se trouver dans les livres, mais ce n’est pas la même chose de lire un conte que de l’écouter. Lorsqu’on l’écoute, on reçoit en plus l’énergie de la personne qui nous le conte, son ressenti, son expérience de la vie, ses sentiments, ses images, son humanité. C’est une sensation unique de communion avec l’autre, de partage au sens le plus profond du terme. Cela touche quelque chose de très ancestral en nous car conter et écouter est aussi ancien que l’être humain.

 

J’en ai trouvé certains dans des recueils de contes de tradition orale d’Henri Gougaud et d’autres auteurs. Et surtout, j’ai reçu un magnifique héritage des années de travail avec Tim Bowley qui a fait une excellente sélection de contes de sagesse et d’histoires traditionnelles de différentes cultures du monde. Il s’agit de légendes du Roi Arthur, des récits des Indiens d’Amérique, des contes celtes d’Irlande, des contes de fées européens, des contes de tradition bouddhiste zen, des contes soufis, arabes, chinois, japonais, indiens. C’est vraiment un répertoire très riche et varié de contes qui ont une chose en commun : ce sont tous des plans pour trouver le chemin dans la vie.

 

Il y a beaucoup de façons de conter. Mon style est dans l’évocation des images et dans l’utilisation des archétypes collectifs. J’emploie des mots simples, je vais à l’essentiel sans détail. Ceci permet à l’auditeur de créer ses propres images et de garder ce qui est important pour lui à ce moment précis. La langue n’est donc pas un empêchement pour transmettre une histoire profonde.

 

C’est à 30 ans que j’ai eu mon premier vrai contact avec les contes, lorsque j’ai rencontré Tim Bowley, un conteur anglais de renommée internationale. Il m’a alors proposé de traduire ses spectacles et j’ai ainsi débuté à ses côtés. C’est grâce à ses 25 ans de métier et le fait de fouler les scènes les plus importantes de la narration orale en Espagne que j’ai accumulé une grande d’expérience.

 

Je n’ai pas fait une école de conte à proprement parlé. J’ai une solide formation en théâtre, une grande expérience du travail de la voix et d’expression corporelle, de méditation et beaucoup d’années de scène. Néanmoins, c’est surtout l’école de la vie qui m’a formée. C’est lorsqu’on a vécu que l’on peut incarner et transmettre les émotions les plus profondes aux autres.

 

1998, Marathon de Contes de Guadalajara, un des plus grands Festival de contes en Espagne. Avec Tim, nous avons commencé à conter devant un public de 2000 personnes, avec un brouhaha de fond incroyable. Et soudain, un grand silence s’est fait et ces 2000 personnes ont commencé à nous écouter attentivement. Deux mille esprits se sont mis à imaginer en commun et à voyager tous ensemble ! C’est le moment plus fort que j’ai vécu dans mes dix ans de carrière.

 

Je n’ai pas eu de très mauvaises expériences. Parfois, c’était dur de conter dans les écoles secondaires, pour des groupes d’adolescents qui ne voulaient pas être là ni écouter des histoires. C’était un peu une sensation étrange, comme de gaspiller … Mais même le public le plus réticent finit inévitablement par se laisser entraîner. Les contes ont ce pouvoir-là.

 

Pas exactement d’un conte mais il vient d’une histoire vraie arrivée à mon père. Il avait 10 ans et il était en train de nager dans la mer quand soudain il s’est fait emporter par un grand rouleau. Il était sur le point de se noyer quand une femme, qui était sur la plage, a vu sa main sortir de l’eau et s’est précipitée dans l’eau pour lui venir en aide et lui a sauvé la vie. Cette femme s’appelait Casilda et mon père a juré de donner ce nom à une de ses filles.

 
Site réalisé par la section informatique du centre Oriph de Pomy | © Copyright Casilda Regueiro - 2008